Index Léon Bernard

The Southern Hotel

European Plan
Every Bed Room With Private Bath
Absolutely Fireproof
Baltimore, Md.

Sunday. Sept 22th. 1918

...e,

En rentrant à Norfolk j’ai trouvé votre lettre N° 9 (26/ août) et hier matin il m’est arrivé le N° 10 (31/8 au 2/9). ...

Vous avez fait la connaissance de mon oncle, tante, frère, belle soeur et cousins, je vois que vous avez fait de gentilles promenades en compagnie d’E. & J.; vous voilà presque Nantaise; il y a certainement de jolis quartiers que vous n’avez pas encore visité qui sont certainement mieux que Trentemoult et N.D. de Lourdes.

D’après votre plan je constate qu’E. n’a quitté Nantes que le lundi; il aurait pu vous emmener manger un vrai beurre blanc dans la “Colonie” c’est-à-dire sur les bords de la Loire et à 12 km dans l’Est de Nantes; il faut naturellement prendre le train; mais la promenade et le déjeuner sont supérieurs; ce sera pour la prochaine fois.

...

Mon cousin L. vous a promené en voiture; c’est bien dommage qu’il ait cette infirmité, sans cela il aurait pu vous montrer les beautés de son Chantenay et des environs sur les bords de la Loire; ....

Ma correspondance a été vous trouver à Nantes; votre maman a été bien gentille de vous faire suivre mon courrier; je ne savais pas exactement si vous entreprendriez le voyage et la durée, c’est pourquoi j’adressé mes lettres au T.; c’est un petit retard qui a du demander un peu de patience ....

Pour la question d’affranchissement j’ai encore l’enveloppe de Mr B. où il a porté B.O. etc. et sur laquelle j’ai payé une surtaxe de 10 cts; quoiqu’en dise notre aimable postman, cette convention est ignorée aux U.S.A.

Je vois avec plaisir que ma maman vous a présentée à mon ami Mr Martail; vous savez peut-être que cette personne n’est pas étrangère à ma venue ici!! Je ne sais pas si le Directeur M. E. Pergeline était à Nantes ....

Mr Martail est content de la vente de sa pendule; j’aurai naturellement quelques beaux billets dans cette affaire et en passant je puis vous dire que c’est mon seul bénéfice depuis 4 ans, il fallait venir ici!!

Mon ami promet beaucoup; quand il va à Paris il a de nombreuses occupations et trouvera s’il a le temps de s’échapper R. B.; j’en serai très flatté. Son adresse à Paris est la mienne Hôtel du Havre; vous connaissez sans doute!!

Balto, Sept. 23 1918

Je reprends ma lettre ce soir, je devais rentrer à Washington, mais je n’ai pas terminé mes affaires, je quitterai donc Balto demain midi.

J’ai eu des ennuis avec mon équipage, mais ces M.M. ne savent pas à qui ils ont à faire et je leur réserve une petite surprise à laquelle ils ne se doutent pas. L’ennui avec ces grands voiliers ce sont les équipages; il est difficile de les tenir; j’aime bien voir arriver les bateaux mais j’aime mieux encore les voir partir.

Sans doute à ma rentrée à Wash. je trouverai probablement quelques lettres oubliées du dernier courrier; lorsqu’il arrive un paquebot, les lettres viennent pendant 2 jours.

J’aurai peut-être le temps d’ajouter un mot à cette lettre demain après-midi, car la Valise part demain soir.

...





URL http://bernard.hesnard.free.fr/LeonBernard/Guerre14_18/Tardieu1918_09_22.html